Liberté pour Abdullah Öcalan

Liberté pour Abdullah Öcalan


Qui est Abdullah Öcalan?
Pour des millions de Kurdes, Abdullah Öcalan est leur représentant. Environ trois millions et demi de Kurdes l’ont affirmé en apposant leur signature à la campagne menée dans ce sens en 2006. Il est leur leader dans la lutte pour les droits culturels et démocratiques et il est devenu le symbole de la liberté pour les Kurdes. A. Öcalan qui s’oppose à la séparation et à la sécession, milite pour un Moyen-Orient démocratique avec des droits égaux pour tous les peuples: voilà les propositions qu’il fait et les perspectives qu’il propose.
Son engagement pour la paix
Depuis 1993, avec ses efforts infatigables pour la paix, Öcalan essaie de créer les conditions pour une solution pacifique du conflit. Enlevé illégalement et emprisonné depuis 1999, A. Öcalan n’a pas pour autant renoncer à son engagement pour une solution pacifique de la question kurde et, à sa demande, la guérilla a maintenu son cessez-le-feu décrété unilatéralement depuis le mois d’avril 2009.
Les jeux dangereux du gouvernement AKP
Depuis de nombreuses années, en effet, et à maintes reprises, le Conseil de l’Europe et le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) faisaient observer l’isolement inhumain dans lequel était maintenu Monsieur Öcalan; c’est pourquoi, la presse mondiale enthousiaste a salué l’initiative du Premier Ministre Erdogan visant à mettre en œuvre, dès le 17 novembre 2009, des conditions de détention, soit disant améliorées. Malheureusement, la réalité est très différente: la surface de la nouvelle cellule est de 6 à 7 m² alors que l’ancienne cellule, notée déjà par le CPT comme étant un lieu “claustrophobe” mesurait 13 m²; l’aération extrêmement déplorable met en danger la vie même d’Abdullah Öcalan souffrant d’une maladie pulmonaire. En outre, A. Öcalan n’a pas encore pu rencontrer les nouveaux codétenus, ce qui montre que le régime d’isolement auquel il est soumis est maintenu. Les conditions de détention à Imrali sont donc encore plus dures que celles existantes dans toute autre prison turque et le gouvernement porte l’entière responsabilité de la situation, la prison n’étant plus sous le contrôle des militaires.
Erdoğan ne veut pas la paix, il veut la guerre
Le gouvernement AKP essaie, une fois de plus, de tromper le monde en mettant en vitrine une soi-disant « politique démocratique ». Au lieu de saisir la main tendue pour la paix et de résoudre la question kurde, Erdogan et ses ministres provoquent les Kurdes et tentent de briser leur volonté: ils encouragent des pogromes antikurdes, comme à Izmir, et donnent des blancs-seings pour des opérations armées. En août 2009, Abdullah Öcalan a proposé une « feuille de route pour la paix » contenant des propositions concrètes pour une solution pacifique. Mais le gouvernement l’a bloquée pour qu’elle ne soit pas portée à la connaissance de l’opinion publique.
Escalade de la violence
Presque chaque semaine, nous assistons, simultanément, à l’escalade de la violence, à l’aggravation des conditions de détention d’Öcalan, à la multiplication des pogromes et des attaques contre les Kurdes. Les députés kurdes sont traînés devant les tribunaux et leur parti, le Parti pour une Société Démocratique (DTP), est actuellement menacé d’interdiction ; des lourdes peines sont prononcées, mêmes à l’égard d’enfants. Le commandement militaire continue ses bombardements à sa guise, même sur le territoire de l’Irak. La menace d’une nouvelle escalade de la violence est imminente, initiée par la mauvaise politique du gouvernement d’AKP.
Pourquoi sommes-nous ici?
Nous sommes ici, parce que nous voulons que cesse la torture inhumaine d’isolement à laquelle est soumis Abdullah Öcalan. Nous voulons une solution pacifique et démocratique au Kurdistan et en Turquie et croyons qu’Abdullah Öcalan est l’architecte d’une telle solution avec son projet d’une République démocratique. Nous pensons qu’Abdullah Öcalan doit être reconnu comme un partenaire pour une solution politique.
C’est pourquoi, nous exigeons…
· l’arrêt de la torture et du régime l’isolement et la fermeture définitive d’Imrali!
· une visite immédiate d’Imrali par le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT)
· la condamnation publique des duperies du régime turc!

Bir Cevap Yazın

Aşağıya bilgilerinizi girin veya oturum açmak için bir simgeye tıklayın:

WordPress.com Logosu

WordPress.com hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Log Out / Değiştir )

Twitter resmi

Twitter hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Log Out / Değiştir )

Facebook fotoğrafı

Facebook hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Log Out / Değiştir )

Google+ fotoğrafı

Google+ hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Log Out / Değiştir )

Connecting to %s